samedi 21 novembre 2015

L'homme qui ignorait s'être distingué à un concours.

En 2015, j'ai eu l'occasion de participer à deux concours de textes. Le premier, le concours de nouvelles des Éditions du Basson, sur le thème indispensable de la désobéissance, m'a inspiré le texte Désintégration, promu lauréat. Le second, le Prix pépin, était une initiative à part entière puisqu'elle vise chaque année à récompenser les auteurs des meilleures « micronouvelles de science-fiction ». En moins de trois cents signes, il fallait donc suggérer un univers et réussir à imposer une chute. Un véritable exercice de style auquel on adhère ou pas.

Pour moi, le coup de foudre fut immédiat. Durant plusieurs semaines, j'ai inondé ma page facebook de pépins, encouragé par certains lecteurs très friands de ce genre de nano-littérature. Ensuite, j'ai soumis trois pépins et puis j'ai attendu.

Lorsqu'une liste de soixante-cinq pépins a été arrêtée par le jury sur près de six cents micronouvelles reçues, j'ai remarqué, avec une pointe d'amertume, qu'aucun de mes textes n'y apparaissait. J'ai soupiré en me disant : « C'est triste, j'ai pourtant mis tant d'entrain à écrire ça... »

Il faut dire qu'à cette époque, j'avais un job alimentaire de fonctionnaire délocalisé sur la capitale, j'étais le manœuvre de mes propres travaux et il me fallait gérer l'ASBL le Coin aux étoiles suite au retrait puis au départ de son président. Les pépins étaient vraiment le seul truc que je pouvais encore me permettre d'écrire avec les articles pour Même Pas Peur. C'était un véritable échappatoire pour moi.

Le rythme haletant de ma vie d'alors a très vite chassé cette légère déception jusqu'à ce qu'elle se rappelle aujourd'hui à mon souvenir.

En effet, ce matin, au moment de relever mes mails, je vois le nom du « Grand Maître du Pépin » dans la liste des expéditeurs. Il m'annonce comment me procurer l'anthologie Géante Rouge 2015, de la revue SF qu'on ne présente plus : Galaxies.

Je relis plusieurs fois le mail. Je me dis que c'est une erreur. Puis je vais voir sur la page facebook du Prix Pépin 2015 et je reconnais mon texte « Nouveau dogme », un pépin léger, pas génial mais bien à propos en ces temps troubles où sévit plus que jamais l'obscurantisme.

J'ai envie de me foutre une gifle mais au lieu de ça, je me fais une petite accolade à moi-même en me disant que changer de vie était vraiment une heureuse décision.

Que s'est-il donc passé ? Bah, le scénario est classique. J'étais sans doute crevé. Ma mauvaise vue ne facilitant en rien les choses, j'ai probablement dû passer à côté de mon texte quand j'ai détaillé la liste des nominés. Cela m'a donc empêché de participer au second round : je n'ai pas pu demander aux amis de voter pour mon pépin, me croyant disqualifié ...

Qu'à cela ne tienne, c'est quand même une bonne nouvelle ! Merci à Ombre Louve qui avait trouvé ce pépin très chouette et m'avait poussé à l'envoyer. Merci aussi à Galaxies de me publier. Ça me fait un plaisir fou de me savoir dans vos pages, parmi quelques grands auteurs de science-fiction.

Quant à moi, je vais profiter de ma nouvelle vie pour participer à davantage de concours...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire